Femme idéale

Femme idéale

Réveillez votre féminin Sacré : Libérez-vous des chaînes de la femme idéale

Avec tout mon respect Messieurs, lisez quand même les mots que j’ai pris soin de vous écrire, car je suis sûre que vous en apprendrez quelque chose, vous qui rêvez de la femme idéale…

Je suis Amanda, amie de votre coach, qui m’a invitée à écrire à sa place

Alors, Mesdames, si vous ressentez l’élan de vous reconnecter à votre partie féminine oubliée et que vous avez envie de vous aimer pleinement, mais ne savez pas comment faire, je n’ai qu’un mot à vous dire : FONCEZ et LISEZ

 Quand on explore son féminin sacré, puissant, sauvage, naturel, ça débloque plein de choses en soi, et dans sa vie, on gagne en assurance, en sécurité avec soi-même. On n’a plus peur de ne pas être aimée pour qui on est. De plus, on sait que la femme qu’on est, est juste incroyablement belle et puissante, même si elle n’est pas toujours la femme idéale ! Je vous en dirai plus sur ma propre expérience de l’exploration de mon féminin cette semaine…

Mais en attendant, regardez la génération de votre mère à l’époque ou de votre grand-mère, peut-être même votre propre génération: on attendait des femmes qu’elles soient dans leur “féminin pur”. On attendait qu’elles soient beaucoup dans le soin aux autres, dans la douceur de la mère dévouée à sa famille. Dans l’amour inconditionnel (des autres, pas d’elle-même…) la femme “idéale” incarnait alors le calme, la patience, la tendresse. En effet, la femme était aux petits soins de sa famille, mais totalement déconnectée d’elle-même, de ses propres besoins qui passaient toujours après le reste.

Femmes indépendantes

Femmes indépendantes en 2023 : Entre féminin et masculin, à la recherche de l’équilibre

Mais hop on revient en 2023 !

Aujourd’hui, beaucoup de femmes ont gagné leur indépendance (merci aux féministes qui se sont battues pour nos droits et l’égalité, et qui continuent de le faire). Qu’elle soit financière, politique, professionnelle ou affective, l’indépendance des femmes est une très bonne chose ! Mais ce que j’observe souvent, c’est que beaucoup de femmes sont passées à l’extrême opposé : c’est-à-dire que les femmes sont toujours dans le soin des autres de manière générale, mais en même temps elles sont tout le temps dans l’ACTION. Par ailleurs, elles sont à la fois dans le “féminin pur” (notamment avec les hommes et leurs enfants), mais en même temps elles ont beaucoup développé leur MASCULIN (pour atteindre l’égalité ?).

Elles courent partout toute la journée, elles sont sur tous les fronts. En outre, elles savent (presque) tout gérer seules. Elles ont beaucoup de responsabilités. Que ce soit au sein du foyer, de leur travail ou dans d’autres activités qui leur tiennent à cœur.

En fait, les femmes indépendantes d’aujourd’hui incarnent ces énergies masculines :

  • la performance (pour « faire tout tenir dans une journée”),
  • l’énergie, le sport,
  • la prise de décision permanente,
  • le courage,
  • la détermination, l’ambition.

Réveiller la puissance intérieure féminine : Le retour au féminin sacré

Alors oui, les femmes d’aujourd’hui sont peut-être plus libres et fortes qu’il y a plusieurs décennies. Mais selon moi, ça fait trop longtemps que les femmes sont déconnectées de leur vraie puissance intérieure. En effet, ce qui manque aux femmes, c’est d’être en lien avec leur FÉMININ SACRÉ, sauvage, puissant. C’est pour cette raison qu’elles ont souvent une faible estime d’elles-mêmes derrière leur course effrénée et que beaucoup de relations amoureuses sont déséquilibrées.

Qu’est-ce que le féminin sacré, et qu’est-ce que ça apporte de s’y (re)connecter ? Quand une femme est connectée à son féminin sacré, sauvage, elle s’aime entièrement. Car elle accepte toutes les parties d’elles. Même celles qui paraissent les moins aimables” :comme la colère, l’intensité émotionnelle, ou encore la sensibilité. Elles s’acceptent et s’aiment pleinement, même quand elles pètent un câble, même quand elles ont envie de crier, de taper du poing. Elles s’aiment, même quand elles perdent le contrôle de leurs émotions. Même quand elles sont susceptibles, ou quand elles se mettent à pleurer parce qu’elles ont mal. Elles s’aiment à la vie, à la mort 🙂

Quand une femme est en lien avec son féminin sacré, elle est aussi connectée à de précieux outils pour elle :

  • Son intuition
  • Sa créativité
  • Son corps et ses 5 sens

Exploration du féminin sacré

Exploration du féminin sacré : Retrouver sa puissance intérieure sans les contraintes de la femme idéale

Tout lui permet de s’écouter, et d’affirmer ses envies, ses besoins qui ne passent plus à la trappe et donc ne se transforment plus en frustration. Elle peut alors mieux prendre soin des autres, car elle ne s’est pas oubliée pour ça. Elle prend sa place dans le monde, sans avoir à écraser les autres.

Au contraire, la femme sacrée est inspirante. Elle donne envie à ceux qui l’entourent de vibrer d’amour, et à rayonner eux aussi. C’est la femme idéale…

La femme sacrée n’est pas toujours dans l’effort et l’action. Elle prend le temps d’écouter son intuition et sa créativité, pour poser moins d’actions, mais beaucoup plus efficaces. Elle sait qu’elle n’a pas besoin de courir après les autres pour être aimée, elle attire l’amour à elle et le vit au quotidien.

Je vous ai expliqué que nous les femmes d’aujourd’hui, on était presque totalement déconnectées de notre puissance féminine.

En voulant devenir plus fortes, on a développé notre partie masculine.  Pour casser cette image de femme dévouée, tendre, gentille, aux petits soins pour les autres. on est devenues des femmes indépendantes, libres et toujours dans l’action.  Mais on a oublié en route qu’on était naturellement puissantes, en tant que femme.

Sans avoir à courir partout, et à faire plein d’efforts pour recevoir de l’amour et de la reconnaissance. Je ne me souviens plus comment j’en suis arrivée à me reconnecter à mon féminin sacré, il y a quelques années.

C’est comme si mon intuition m’avait soufflé de le faire, alors que rationnellement ça ne me parlait pas du tout.

Féminin sacré, sauvage, ancrage dans le bassin…Je pensais que j’étais plutôt à l’aise dans mon rôle de femme, et dans le fait de m’aimer en tant que femme. ou alors, j’avais mis le sujet de côté, me concentrant sur d’autres choses qui me paraissaient plus importantes. Mais mon intuition m’a mis le nez dedans.

“Allez Amanda, GO pour explorer ton féminin !” J’ai donc appris à me reconnecter à mon corps, à ma sensualité, à ma créativité instinctive… je me suis rendu compte qu’en fait, j’étais totalement déconnectée de moi-même en tant que femme !

Mon ego en a pris un coup. En fait, j’ai réalisé qu’il y a comme une sorte de HONTE autour de ces sujets de la féminité. Explorer sa sensualité, écouter son corps, ça peut faire remonter de la gêne, des tabous. Apprendre à s’aimer véritablement, ça peut réveiller aussi de la honte très facilement chez nous les femmes et on met généralement le sujet de côté, comme si c’était superficiel, ou qu’on avait d’autres choses plus importantes à “faire”.

Exploration du féminin sacré

Exploration du féminin sacré : Un voyage intérieur vers la puissance de la femme authentique

Et on retourne dans… l’ACTION.

Pourtant, je vous assure que j’ai fait un bond en avant dans ma vie, en explorant mon féminin, et en apprenant à m’aimer entièrement, car notre corps de femme emmagasine beaucoup de souvenirs, et de mémoires à explorer.

Vous verrez, vous en apprendrez énormément sur vous-même, si vous vous lancez, notre part féminine sacré, jusqu’alors laissée de côté, n’attendez pas qu’on vienne lui faire un coucou pour qu’ainsi elle nous rappelle à quel point on est puissante, rien qu’en étant femme !

Ecouter mon féminin, et accueillir toutes ces parties de moi dont j’avais un peu honte comme :

  • Ma partie sensuelle, sexuelle
  • La partie sauvage, animale
  • Ma partie colérique, agressive

Cela m’a rappelé que c’était OK de me laisser aller, de parfois perdre le contrôle, d’être hors-du-cadre. J’avais le droit d’être cette femme puissante, à la fois blanche et noire, qui rayonnait naturellement. Alors oui, ça demande beaucoup de courage de l’assumer. Mais quelle libération !

Allez y pour répondre à mon premier article sur votre blog,  n’hésitez pas à commenter mon post

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aide à la rencontre
Verified by MonsterInsights