Acceptation de soi

La confiance en soi

L’acceptation de soi est une notion fondamentale pour le bien-être personnel et la satisfaction de la vie quotidienne

     . Ce processus permet d’accepter et de comprendre qui vous êtes et ce que vous représentez. Cette notion psychologique prend en compte l’estime de soi et le sentiment de valeur personnelle. Vous apprenez à apprécier vos qualités et vos défauts, à vous accepter tel que vous êtes et à vous aimer vous-même. Cela passe aussi par l’acception des autres, de votre passé et de vos choix. C’est une étape importante pour apprendre à s’aimer et à se respecter ainsi qu’envers les autres.

Pourquoi est-ce si difficile de s’accepter ?

La plupart des gens rencontrent des difficultés à s’accepter et à aimer leurs propres défauts et leurs imperfections.

La société nous a inculqué des stéréotypes et des idéaux difficiles à atteindre, ce qui fait que nous nous sentons toujours en décalage par rapport à ces normes.

Nous sommes constamment en train de comparer notre vie à ceux qui nous entourent et qui semblent avoir une vie plus intéressante ou plus parfaite que la nôtre et constamment bombardés par des messages publicitaires qui nous disent comment nous devrions nous habiller, comment nous devrions nous comporter et à quoi nous devrions ressembler pour être « cool » ou « désirable ».

L'acceptation de soi

Un monde de dualité :

Le monde est plein de dualité, et cela peut être observé partout où l’on regarde. En fait, il est possible de dire que le monde entier est fondé sur le concept de la dualité qui est définie comme un concept ou une notion qui est composée de deux parties opposées qui sont toutes deux essentielles.

Souvent décrite comme le « bien et le mal», elle peut être bien plus large que cela. Elle peut englober des concepts tels que la lumière et l’obscurité, le haut et le bas, le masculin et le féminin, le passé et le futur, et bien d’autres.

Elles sont souvent visibles dans l’art, la philosophie et même la science.

Art et sciences

Dans l’art, l’artiste cherche souvent à représenter le monde dans un état de dualité. Par exemple, un artiste peut représenter la beauté et la laideur, la vie et la mort, le bien et le mal. Ces idées sont souvent représentées non seulement par leurs contrastes, mais aussi par leur complémentarité.

Dans la philosophie, on peut la trouver dans les croyances et les idées des différentes cultures et philosophies. Par exemple, les philosophes chinois croyaient que le cosmos était composé de deux principes opposés, le yin et le yang, qui étaient tous deux essentiels à l’équilibre.

En science, le concept de dualité est également visible. Dans les sciences physiques, il est observé dans la physique quantique qui montre comment les éléments les plus petits de la matière peuvent exister sous deux formes opposées, comme les particules et les anti-particules, ainsi que dans le concept des ondes et des particules.

La dualité et la nature

On rencontre également dans la nature : la lumière et l’obscurité sont des forces opposées qui sont toutes deux essentielles à la vie. La lumière est nécessaire pour la photosynthèse et la croissance des plantes, tandis que l’obscurité est nécessaire pour les animaux et les humains pour dormir et récupérer leur énergie.

D’autres exemples peuvent être trouvés dans la nature, tels que le jour et la nuit, le chaud et le froid, et les hauts et les bas.

De l’art à la philosophie en passant par la science et la nature, les dualités sont omniprésentes et sont essentielles à la compréhension du monde qui nous entoure. Cela nous permet de mieux comprendre le monde et de mieux appréhender les concepts et les idées qui se trouvent derrière.

Voix dans la tête

L’égo … cette petite voix dans la tête !

Il peut nous arrêter et nous empêcher de découvrir qui nous sommes. C’est un mécanisme de défense qui nous aide à affronter le monde extérieur. Il nous donne des clés pour naviguer dans la vie, mais il peut aussi nous empêcher d’être celui que nous sommes vraiment.

Il essaie de nous éviter la douleur et la souffrance en nous enfermant dans des mécanismes de compensation et de défense. Mais il nous empêche de voir les choses telles qu’elles sont et de nous accepter pour ce que nous sommes.

Il nous envoie des messages négatifs qui nous font douter de nous-mêmes et nous empêchent d’être heureux. Plus précisément, il essaie de nous protéger et de nous garder en sécurité en nous faisant croire que nous ne sommes pas bons ou que nous ne méritons pas le bonheur.

Il peut également nous empêcher d’être ouverts aux nouvelles expériences et aux nouvelles opportunités qui pourraient nous enrichir, et peut ainsi nous interdire de nous accepter. Mais, cela ne veut pas dire que nous ne pouvons pas le dépasser.

Nous devons connaître les mécanismes de défense qui sont à l’œuvre et les dépasser. Apprenons-nous à nous accepter et à nous aimer inconditionnellement, avec nos défauts et nos imperfections, à faire confiance à notre intuition, à vivre avec nos peurs et nos incertitudes et surtout à nous donner la permission de grandir et de nous épanouir.

Gagne-t-on quelque chose à écouter des voix ?

  • Vous comprendre

Vous allez mieux vous comprendre. Vous connaitrez les raisons qui font que vous vous attirez des situations qui sont récurrentes, vous saurez pourquoi vous n’arrivez pas pas à dire non, pourquoi vous vous sentez toujours mauvais(e), pas assez bon(ne). Finalement, vous allez découvrir la manière dont vous fonctionnez et de ce fait vous allez être forcément plus heureux, puisque vous saurez mieux répondre à vos besoins.

  • Vous allez beaucoup gagner en énergie

En fait, vous perdez tellement d’énergie à dire ne pas vouloir voir vos peurs, que si vous les acceptez, vous en gagnerez.  Cette nouvelle énergie vous permettra de foncer dans vos projets de carrière, d’entrepreneuriat et autres.

Les 3 clés du succès

Pour la confiance en soi, découvrez les 3 clés du succès

Nous allons vous donner maintenant les clés pour vous vous accepter lorsqu’il arrive une situation et que vous voyez que vous êtes dans les émotions ou que vous êtes en réaction. Il y a plusieurs pistes, mais voici 3 clés qui pourront vous aider à débuter le processus d’acceptation.

  1. Observer

Nous ne reviendrons jamais assez sur le fait d’être dans l’observation. Voici un exemple. Je suis allée au spectacle de breakdance de mon fils de 7 ans il y a quelques semaines. Dès la première dance, alors que ce n’était pas le groupe de mon fils, je me suis sentie si heureuse que j’ai senti à l’intérieur du ventre une boule si forte de bonheur que les larmes sont montées seules.

Être dans l’observation, c’est justement être totalement conscient de ce que s’il se passe dans le moment présent. J’étais consciente de toutes les étapes de manifestation de ce bonheur.

De la même manière, vous devez observer ce qui se passe lorsqu’une émotion arrive ou que vous êtes en réaction face à une situation.

  1. Comprendre le rôle de l’ego

Il s’agit de l’ensemble de nos mémoires et nos croyances mentales qui se base sur le passé et il est convaincu qu’il aide et qu’il protège. À chaque fois que vous vivez un malaise, ou que vous n’êtes pas bien, c’est parce que ce n’est pas vous qui avez choisi et dirigé votre vie, mais c’est votre ego.

Il est facile de croire que l’ego détient à vérité. C’est comme si au moment qu’une difficulté arrive nous devenons la peur ou la croyance et nous sommes convaincus que c’est ce qui va arriver.

Toutefois, il est donc important de réaliser que vous n’êtes pas centré à ce moment, vous êtes dans les peurs qui peuvent peut-être un jour arriver…dans le futur.

  1. Prendre la vie comme un jeu

Arrêtez de prendre la vie au sérieux. La vie, c’est un jeu pour apprendre à se connaître et nous améliorer. Ceux qui la prennent comme un jeu gagne et ceux qui veulent aller à contrecourant, qui se mettent des bâtons dans les roues, qui ne se remettent pas en question ne perdent pas seulement le jeu, mais ils perdent surtout le chemin vers une vie de joie, de bonheur.

Oui, il y a des gens qui souffrent, oui il y a des catastrophes naturelles, oui il y a des situations qui semblent de premier abord difficile. Cependant, vous pouvez choisir de vous morfondre et d’en parler pendant 20 ans ou réaliser que vous êtes en train d’apprendre une autre leçon ou que vous avez une autre carte dans la main à jouer.

L’acceptation de soi

Au fait, notre époque nous complique-t-elle la tâche ?

Notre époque est très compliquée, car nous sommes constamment bombardés par des informations et des images qui nous incitent à nous comparer aux autres et à tenter de satisfaire aux critères de beauté et de perfection que la société et les médias nous imposent. De plus, nous sommes constamment exposés à des messages stigmatisants qui nous disent que nous ne sommes pas assez bons, assez intelligents, assez beaux, assez compétents ou assez réussis pour être acceptés.

Ces messages sont très négatifs et peuvent entraîner des conséquences dévastatrices sur notre estime de nous-même et notre confiance en nous.

Et l’âge donne-t-il accès à plus de bienveillance envers soi-même ?

Avec le temps, nous apprenons à mieux nous connaître et à être plus bienveillants envers nous-mêmes. Nous commençons à comprendre que nous sommes humains et que nous ne sommes pas parfaits.

De plus, nous pouvons alors nous nous aimer pour ce que nous sommes, avec nos défauts et nos imperfections.

L’âge nous donne également l’opportunité de mieux comprendre ce que nous voulons vraiment dans la vie. Cette prise de conscience nous permet de nous consacrer à des projets qui nous tiennent à cœur et qui nous apportent vraiment joie et satisfaction.

Est-il besoin de passer par un parcours thérapeutique pour s’accepter ?

Bien que le parcours thérapeutique puisse être très bénéfique pour certaines personnes, ce n’est pas pour autant nécessaire pour y parvenir.

Il est en effet possible d’apprendre à mieux se connaître et à développer des habitudes positives.

La prise de conscience de soi et la pratique de l’auto-compassion peuvent être des moyens très efficaces dans notre quotidien.

Comment sortir de l'aveuglement sur soi

Nous y voilà, comment sortir de l’aveuglement sur soi ?

En effet, pour sortir de l’aveuglement personnel, il est important de se poser des questions honnêtes et de s’accorder du temps pour réfléchir à ce que nous ressentons et à ce que nous voulons vraiment.

Nous devons apprendre à écouter notre intuition et à écouter ce que notre cœur et notre esprit nous disent et surtout prendre du recul et observer nos sentiments et nos comportements avec plus de clarté et de lucidité.

Donnons-nous de l’espace et le temps nécessaires pour nous accepter et nous aimer pour ce que nous sommes.

À quoi cela ressemble-t-il de s’accepter pour de vrai ?

Il nous faut connaître nos défauts et nos imperfections et et savoir les apprécier, mais également nos émotions et nos sentiments même si ceux-ci ne sont pas toujours bienvenus.

Reconnaître nos erreurs, les corriger et à en tirer des leçons.

S’autoriser à être heureux et à vivre pleinement sa vie sans se sentir coupable.

4 réflexions sur « La confiance en soi »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aide à la rencontre
Verified by MonsterInsights